Le Roller Derby

C’est quoi ?

Le Roller Derby est un sport de contact, d’endurance, d’agilité et de stratégie sur patins.

Principalement féminin, le Roller Derby est tout droit venu des Etats-Unis. A sa naissance dans les années 30, il s’agissait d’une course d’endurance sur piste qui a évolué dans les années 40 en un sport-spectacle où les patineuses faisaient la course tout en se bousculant. Après le déclin de ce sport dans les années 70, il fait son grand retour en 2001 grâce à l’équipe du Texas qui a réinventé le Roller Derby.

Ce sport se joue depuis sur une piste plate ovale et des règles très strictes sont mises en place pour que tous les coups ne soient plus autorisés. C’est un sport qui joue sur la mouvance du Do It Yourself, les règles sont élaborées par des joueuses et pour des joueuses! Le Roller Derby s’est exporté et est maintenant très présent sur le continent européen.

Le Roller Derby est un sport à l’ambiance très amicale: dans les équipes et entre les équipes, c’est l’entraide qui prône plus que la compétition. Une nouvelle joueuse peut être complètement débutante en patins, elle ne sera jamais rejetée et au contraire, les plus avancées vont toujours vers les autres pour les aider, les conseiller et les encourager.

C’est aussi un sport inclusif : les joueuses viennent de tous horizons mais trouvent toutes dans le Roller Derby quelque chose qui n’existe nulle part ailleurs. Quel que soit ton corps, ta condition physique, ton origine, tes forces ou tes faiblesses, nous avons toutes notre place sur le terrain! Le sport est ouvert à toutes les femmes cis ou trans* et est LGBTQIA friendly!

 

Le déroulement d’une partie

Un jeu dure 2 périodes de 30 minutes, divisées chacune en « JAM » de 2 minutes maximum. Les deux équipes qui s’affrontent peuvent aligner 14 joueuses pour le match, mais il n’y a que 5 joueuses de chaque camp alignées pendant un jam: 4 bloqueuses et 1 jammeuse (l’attaquante). Les bloqueuses forment le pack, dont la composition change donc à chaque jam. Leur but va être d’empêcher la jammeuse adverse de passer à travers le pack, et aussi, d’aider leur propre jammeuse à passer. La jammeuse quant à elle, reconnaissable avec l’étoile qu’elle a sur son casque, a pour but de marquer des points en dépassant les bloqueuses adverses, en se frayant un chemin comme elle le peut!  A l’inverse des idées reçues, le roller derby est très réglementé et quand on pousse ses adversaires, il faut le faire dans les règles de l’art!

12747308_1698147550397975_8800783936343393016_o

Tu n’as pas tout compris? C’est normal! N’hésite pas à aller voir plus d’infos sur les pages des autres ligues comme celles de Montréal roller derby, d’aller voir des vidéos comme celle-ci ou encore celle-là.

 

Les officiels (ref et NSO)

Pour qu’une partie de Roller Derby puisse avoir lieu, il est essentiel que des « officiels » soient présents. Il y a deux sortes d’officiels :

  • Les officiels qui patinent : les « ref » (referee) affectueusement appelés les zèbres de par leur tenue lignée;
  • Les officiels qui ne patinent pas : les « NSO » (Non Skating Official) qui seront souvent vêtu.e.s de rose.

On les aime d’ailleurs très fort !

 

Le matériel

  • Les quads : nos bébés à quatre roues.
  • Les protections : on parle ici des genoux, des coudes et des poignets.
  • Le protège-dents : aux milles et une couleurs, bien adapté à vos dents.

Tout ce matériel est strictement obligatoire pour pratiquer le Roller Derby, en match ET en entraînement. Des protections complémentaires sont tout à fait possibles, mais ne sont pas obligatoires (hanches, coccyx, tibias, …).